Services d’ingénierie et de construction

Select Language
Current language: Français
L’industrie des services d’ingénierie et de construction offre des services d’ingénierie, de construction, de conception, de consultation, contractuels et d’autres services associés qui appuient différents projets de bâtiments et d’infrastructures. L’industrie est principalement composée de quatre secteurs majeurs : les services d’ingénierie, la construction d’infrastructures, la construction de bâtiments non résidentiels et la sous-traitance en construction et autres services professionnels associés à la construction. Le secteur de la construction d’infrastructures inclut les entreprises qui conçoivent et/ou construisent des projets d’infrastructures tels que des usines, barrages, oléoducs et gazoducs, raffineries, autoroutes, ponts, tunnels, voies ferroviaires, ports, aéroports, usines de traitement des déchets, réseaux hydrauliques et stades. Le secteur de la construction de bâtiments non résidentiels inclut les entreprises qui conçoivent et/ou construisent des établissements industriels et commerciaux tels que des ateliers, entrepôts, centres de données, bureaux, hôtels, hôpitaux, universités et espaces commerciaux tels que les centres commerciaux. Le secteur des services d’ingénierie inclut les entreprises qui proposent des services d’ingénierie et d’architecture spécialisés tels que la conception et le développement d’études de faisabilité pour de nombreux types de projets répertoriés ci-dessus. Enfin, le secteur des services de sous-traitance en construction et autres services professionnels associés à la construction inclut les entreprises plus petites qui fournissent des services auxiliaires tels que la menuiserie, l’électricité, la plomberie, la peinture, l’étanchéité, l’aménagement paysager, l’aménagement intérieur et l’inspection des bâtiments. Les consommateurs de l’industrie incluent les propriétaires et promoteurs d’infrastructures dans les secteurs public et privé. Les grandes entreprises de cette industrie opèrent et génèrent des revenus dans le monde entier et se spécialisent généralement dans plusieurs secteurs.

Questions pertinentes (5 de 26)

Pourquoi certaines questions sont-elles grisées ? Les normes SASB varient selon l’industrie en fonction des différents risques et possibilités en matière de durabilité au sein d’une industrie. Les problèmes en gris n’ont pas été identifiés au cours du processus d’établissement des normes comme étant les plus susceptibles d’avoir une incidence sur la valeur de l’entreprise, de sorte qu’ils ne sont pas inclus dans la norme. Au fil du temps, comme l’Office des normes SASB continue de recevoir des commentaires du marché, certains problèmes pourraient être ajoutés ou retirés de la norme. Chaque entreprise détermine elle-même si un problème de durabilité peut avoir une incidence sur sa capacité de créer de la valeur pour l’entreprise. La norme est conçue pour l’entreprise type d’une industrie, mais les entreprises individuelles peuvent choisir de faire rapport sur différentes questions de durabilité en fonction de leur modèle opérationnel unique.

Sujets de divulgation

Quelle est la relation entre la catégorie de problématique générale et les sujets de divulgation ? La catégorie des problématiques générales est une version sans lien avec l’industrie des sujets de divulgation qui figurent dans chaque norme SASB. Les sujets de divulgation représentent les répercussions propres à l’industrie des catégories de problématiques générales. Les sujets de divulgation propres à l’industrie permettent de s’assurer que chaque norme SASB est adaptée à l’industrie, tandis que les catégories de problématiques générales permettent la comparabilité entre les industries. Par exemple, la santé et la nutrition sont un sujet de divulgation dans l’industrie des boissons non alcoolisées, représentant une mesure propre à l’industrie de la question générale du bien-être des clients. La question du bien-être des clients se manifeste toutefois comme le sujet de la divulgation des médicaments contrefaits dans l’industrie de la biotechnologie et des produits pharmaceutiques.
Catégorie des problématiques générales
(agnostique à l’industrie)

Sujets de divulgation (spécifique à l’industrie) pour: Services d’ingénierie et de construction

Répercussions écologiques
  • Répercussions environnementales de l’élaboration de projets

    Les projets de construction d’infrastructures aident à améliorer le développement économique et social ; cependant, ils peuvent aussi impliquer des risques pour l’environnement local et les communautés à proximité. Les activités de l’industrie peuvent perturber les écosystèmes locaux par des répercussions sur la biodiversité, des émissions atmosphériques, des déversements dans l’eau, la consommation des ressources naturelles, la production de déchets et l’utilisation de produits chimiques dangereux. Les entreprises de construction réalisent notamment des activités de défrichage, de nivellement et d’excavation et peuvent générer des déchets nocifs pendant la construction du projet. L’évaluation correcte des répercussions environnementales avant la construction peut aider à limiter les problèmes imprévus qui peuvent générer des coûts opérationnels et de capital. Dans certains cas, les préoccupations environnementales et/ou les oppositions de la part des communautés locales peuvent entraîner des retards dans le projet et, dans les cas extrêmes, des annulations de projets, qui peuvent affecter la rentabilité et les occasions de croissance de l’entreprise. Une incapacité à respecter les réglementations environnementales pendant la construction peut entraîner des amendes coûteuses et des coûts de réparation, et peut porter atteinte à la réputation de l’entreprise. Les évaluations des répercussions environnementales peuvent offrir une compréhension des répercussions potentielles du projet sur l’environnement et la limitation des activités qui peut être nécessaire avant le commencement. De même, une gestion correcte des risques environnementaux pendant la construction du projet peut réduire les surveillances réglementaires et/ou les oppositions de la part des communautés. En évaluant en amont les considérations environnementales, ainsi qu’en continuant de les évaluer pendant le développement du projet, les entreprises de services d’ingénierie et de construction peuvent être mieux préparées à limiter les problèmes environnementaux potentiels et les risques financiers qui peuvent survenir, tout en établissant également un avantage concurrentiel afin d’obtenir de nouveaux contrats avec des clients éventuels.
Qualité et sécurité des produits
  • Sécurité et intégrité des structures

    Qu’elles fournissent des services d’ingénierie, de conception, d’architecture, de consultation, d’inspection, de construction ou d’entretien, les entreprises de cette industrie ont pour responsabilité professionnelle de garantir la sécurité et l’intégrité de leur travail. Les erreurs ou une qualité inadéquate dans la phase de conception du projet et de construction des bâtiments et infrastructures peuvent entraîner des blessures personnelles importantes, une perte de la valeur de propriété et des dommages économiques. Les entreprises qui ont de mauvais résultats dans leur intégrité et sécurité structurelles peuvent ainsi être confrontées à des coûts élevés en raison de travaux de reconception et/ou de réparation et de responsabilités juridiques, ainsi qu’à des atteintes à la réputation qui pourraient entraver les perspectives de croissance. En outre, lors de la conception et de la construction des bâtiments et infrastructures, les entreprises de cette industrie doivent de plus en plus prendre en compte les répercussions potentielles sur le changement climatique, qui peuvent affecter l’intégrité structurelle des projets et la sécurité du public en général. La conformité avec un minimum de codes et normes applicables peut ne pas être suffisante pour l’entretien et la croissance de la valeur de réputation (ou même pour limiter les responsabilités juridiques) dans certaines circonstances, notamment si la fréquence et la sévérité des événements liés au changement climatique augmentent comme prévu. La conformité et le dépassement des normes industrielles pour la qualité et l’établissement de procédures de contrôles internes pour répondre aux problèmes de conception potentiels, y compris ceux provenant des risques climatiques, sont des pratiques qui peuvent aider les entreprises à réduire ces risques.
Santé et sécurité des employés
  • Santé et sécurité des collaborateurs

    Les services de construction, d’entretien et de réparation, et autres activités sur site nécessitent une quantité considérable de travailleurs manuels. Les taux de mortalité et de blessures dans l’industrie des services d’ingénierie et de construction sont élevés comparés à ceux d’autres industries, en raison de l’exposition des collaborateurs aux accidents routiers et de machinerie lourde, chutes accidentelles, exposition à des produits chimiques dangereux et autres situations uniques et potentiellement dangereuses. En outre, les travailleurs intérimaires peuvent subir des risques plus élevés en raison de leur manque de formation ou d’expérience dans l’industrie. Une incapacité à protéger la santé et la sécurité des travailleurs peut entraîner des amendes et sanctions ; des incidents graves peuvent entraîner des dépenses ponctuelles extraordinaires et des passifs éventuels d’actions juridiques et/ou réglementaires. De plus, les incidents de santé et de sécurité peuvent entraîner des retards et arrêts du projet qui impliquent des coûts et une rentabilité plus faible. Les entreprises qui cherchent à former correctement les employés permanents comme intérimaires et à bâtir une culture de la sécurité forte pourraient réduire leur profil de risque tout en obtenant potentiellement un avantage concurrentiel sur les nouvelles offres et propositions de projets à la suite d’excellents bilans sur la santé et sécurité des collaborateurs.
Conception de produit et gestion du cycle de vie
  • Répercussions sur le cycle de vie des bâtiments et infrastructures

    Les projets de bâtiments et infrastructures majeures font partie des plus grands utilisateurs de ressources naturelles de l’économie ; pendant la construction, ces matériaux incluent les produits en fer et acier, le ciment, le béton, les briques, les cloisons sèches, les plaques de plâtre, le verre, l’isolation, les fixations, les portes et l’ébénisterie, parmi beaucoup d’autres. Une fois terminés, et pendant leur utilisation au quotidien, ces projets consomment souvent des quantités importantes de ressources sous forme d’énergie et d’eau (pour une discussion sur les répercussions environnementales directes lors de la construction d’un projet, se rendre à la section Environmental Impacts of Project Development [Répercussions environnementales lors du développement du projet]). Ainsi, l’approvisionnement en matériaux de construction et l’utilisation au quotidien des bâtiments et infrastructures peuvent contribuer à des émissions directes ou indirectes de gaz à effet de serre (GES), à des contraintes de ressources mondiales et/ou locales, à un stress hydrique et à des résultats négatifs sur la santé humaine. Les pressions réglementaires et de la part des clients afin de développer un environnement de construction durable contribuent à la croissance des marchés censés réduire les répercussions sur le cycle de vie des projets de bâtiments et infrastructures. En réponse, des plans de certification pour des bâtiments et infrastructures durables ont été développés pour évaluer, parmi d’autres aspects, le rendement énergétique et l’utilisation rationnelle de l’eau pendant la phase d’utilisation du projet, les répercussions sur la santé humaine et l’utilisation de matériaux de construction durables. Par conséquent, de nombreuses occasions sont créées pour les industries dans la chaîne de valeur, des fournisseurs qui peuvent offrir ces matériaux, aux entreprises de l’industrie des services d’ingénierie et de construction qui peuvent fournir des services de conception, consultation et construction du projet orientés vers la durabilité. Ces services peuvent offrir un avantage concurrentiel et des occasions de croissance du chiffre d’affaires alors que la demande du client pour des projets durables économiquement avantageux augmente et que les réglementations associées évoluent. Les entreprises qui ne sont pas en mesure d’intégrer efficacement ces considérations dans leurs services pourraient perdre leur part de marché à long terme.
  • Répercussions climatiques de la combinaison d’activités

    L’industrie des services d’ingénierie et de construction collabore avec les clients qui sont exposés aux réglementations climatiques potentiellement perturbatrices ainsi qu’avec ceux qui jouent un rôle dans la réponse au changement climatique. Certains types de projets de construction contribuent grandement au changement climatique en raison des gaz à effet de serre (GES) émis pendant la phase d’utilisation. Les projets qui sont susceptibles de contribuer à des émissions de GES globales incluent ceux des industries pétrolières et gazières et autres industries d’extraction, ainsi que les grands bâtiments. Alors que certains projets d’infrastructures, tels que les projets d’énergie renouvelable, sont conçus pour réduire les émissions de GES, de nombreux types de projets présentent des compromis. Les systèmes de transport en commun, par exemple, peuvent directement contribuer aux émissions de GES tout en diminuant les émissions nettes une fois que les avantages offerts par le système sont pris en considération. Plusieurs entreprises de l’industrie génèrent une part de revenus conséquente et des profits de leurs clients dans les industries à forte teneur en carbone et dont les futures dépenses en capital peuvent être en péril en raison des réglementations climatiques évolutives. Les risques à la baisse peuvent se manifester par le biais de retards, annulations et occasions de croissance du chiffre d’affaires diminuées à long terme pour le projet. D’un autre côté, les entreprises spécialisées dans les projets d’infrastructure qui contribuent à la limitation des GES pourraient développer des avantages concurrentiels alors qu’elles continuent de se concentrer sur ces marchés en croissance. Alors que l’industrie et ses clients continuent d’opérer au sein d’un environnement commercial incertain et d’être confrontés à des exigences environnementales et réglementaires croissantes, l’évaluation et la communication des risques et occasions qui surviennent du changement climatique et qui sont intégrés aux commandes en attente et futures perspectives commerciales de l’entreprise peuvent être utiles pour l’investisseur afin d’évaluer l’ensemble des répercussions du changement climatique sur les affaires.
Éthique des affaires
  • Éthique des affaires

    Les entreprises de l’industrie sont confrontées aux risques associés à la corruption et aux pratiques anticoncurrentielles. Ceci est dû à plusieurs facteurs, y compris les opérations mondiales de nombreuses entreprises, le besoin de gérer plusieurs agents et sous-traitants locaux, la complexité de financement et d’obtention de permis pour le projet, la magnitude des contrats impliqués dans les projets de construction de grandes infrastructures et le processus concurrentiel nécessaire aux contrats sécurisés avec des entités publiques et privées. Les violations de l’éthique peuvent entraîner des enquêtes par les autorités, ainsi que de fortes amendes, des coûts de règlement et une atteinte à la réputation. Ces violations peuvent inclure des infractions aux lois anticorruption, telles que le paiement d’un fonctionnaire afin de remporter des contrats de projet. Elles peuvent également inclure des pratiques d’offres immorales, telles que les offres complémentaires (par exemple, la soumission d’une offre artificiellement élevée ou autrement inacceptable pour un contrat que l’offrant ne compte pas remporter) et la mise en commun des offres (par exemple, la coordination de contrats fracturés pour assurer que chaque offrant se voit accorder une certaine quantité de travail). En outre, les entreprises avec des mauvais bilans peuvent être empêchées de travailler sur de futurs projets, entraînant une perte de revenus. Le développement d’une culture éthique par le biais de la formation des employés, de structures de gouvernance efficaces et de contrôles internes est critique pour que les entreprises limitent les risques associés à l’éthique des affaires.

Sélectionner jusqu’à 4 industries

actuelle l’industrie: Services d’ingénierie et de construction

Secteur de l’infrastructure
Secteur des biens de consommation
Secteur de l’exploitation minière et du traitement des minerais
Secteur des données financières
Secteur des aliments et boissons
Secteur de la santé
Secteur des ressources renouvelables et des énergies alternatives
Secteur de la transformation des ressources
Secteur des services
Secteur de la technologie et des communications
Secteur du transport